Réduction des quantités de tabac au passage aux frontières européennes

Le

L'Assemblée Nationale vient de voter une réduction des achats de cigarettes et de tabac autorisés à être ramenés des pays européens en France par les particuliers. 

 

Une seule et même régle dans et hors de l'Union Européenne

Désormais, chaque personne revenant d'un pays européen ne pourra transporter qu'une cartouche de cigarettes contre quatre auparavant, 250gr de tabac en vrac contre 1kg jusqu'à présent.

Ces seuils correspondent à ceux déjà appliqués pour les importations hors pays euopéens.

 

Un soutien aux buralistes et à la lutte contre la contrebande

Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a mis en avant « un objectif de santé publique » et de «soutien aux buralistes ».

Il s'agit aussi de « lutter contre la contrebande de tabac».

 

Il a souligné que durant le confinement « la consommation chez les buralistes a varié en fonction de l'ouverture ou la fermeture des frontières ».

Les buralistes frontaliers « ont connu une très forte augmentation de la consommation » et « le marché noir a souffert », a renchéri le président de la commission des Finances Eric Woerth.

 

Ce que confirme Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes : 

« Le confinement nous a donné un enseignement violent mais factuel sur la volumétrie de la consommation du tabac en France.

Jusque là, nous n’avions que des hypothèses sur les pertes de ventes. Les politiques affirmaient que les gens fumaient moins, et s’en félicitaient.

Mais en fait, le volume baissait parce qu’ils achetaient ailleurs. Figurant des pertes de 49 % dans les Pyrénées-Atlantiques, idem dans les Pyrénées-Orientales, jusqu’à 71 % en Ariège ! » 

 

Une mesure portée par la Confédération auprès du ministère et de l'Assemblée Nationale

Le président de la confédération des buralistes précise :

« Il fallait agir vite. D’où cette demande de mesure d’urgence, avec l’abaissement du seuil » . 

Ainsi, dès la fin du confinement, Philippe Coy a communiqué ces chiffres, « des données économiques tangibles et irréfutables », au ministre Gérald Darmanin.

 

Le 7 mai, la Confédération interpelle Eric Woerth, président de la commission des finances de l’Assemblée.

Une mission d’information parlementaire est rapidement mise en place pour se pencher sur les chiffres de vente du tabac (lire notre article ICI)

 

Ces mesures qui abaissent les seuils de présomption de détention commerciale devraient prendre effet début août.

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes