Osons demain : retour sur les moments du Congrès national 2020 des buralistes

Malgré la crise de la Covid19 et les conditions sanitaires de plus en plus inquiétantes, l'événement tenu sur deux jours s'est déroulé dans des conditions particulières mais parfaitement respectées par les 250 congressistes présents à Paris.

Alain Griset et Philippe Coy

 

Alain Griset, ministre des PME ouvre officiellement le Congrès des buralistes 2020

Et pour ouvrir officiellement ce Congrès, Philippe Coy était accompagné du Ministre Alain Griset, chargé des Petites et Moyennes Entreprises. Ce discours d'ouverture était centré sur les mesures de soutien et d'aides pour les entreprises du pays afin de faire face à la difficulté économique que traverse la France. Le travail porté par le réseau depuis 17 mois a largement été souligné durant cette allocution.

Le Congrès a alors démarré par sa traditionnelle séquence statutaire avec la présentation des rapports moral et financier 2020 avant de laisser place aux élections du Conseil d'Administration. 5 présidents ont été élus à la suite du vote :

La séquence statutaire approuvée par les congressistes, Philippe Coy et Sophie Lejeune ont pu accueillir Olivier Dussopt, le ministre de tutelle du réseau ainsi que l'Administration de la Douane et sa directrice Isabelle Braun-Lemaire.

Prolongation du protocole d'accord sur la transformation du réseau jusqu'en 2022

Après un discours d'introduction, le ministre est revenu sur la lutte contre la contrebande de tabac, mission prioritaire de la Douane pour des raisons de politique santé et de fraude fiscale. En détaillant le plan d'actions mis en place par la Douane, Olivier Dussopt a souligné le renouveau de la profession depuis 17 mois et le plan de Transformation, qui suscite un intérêt de plus en plus grandissant dans le réseau.

En conclusion de ces propos, Olivier Dussopt et Philippe Coy ont signé un avenant au protocole d'accord 2018-2021 pour une prolongation jusqu'en 2022, renouvelant ainsi les aides au réseau et le Fonds de Transformation et en confirmant qu'aucune trajectoire fiscale ne sera mise en place en 2021 et 2022.

En parallèle à ces décisions, la directrice de la Douane a longuement présenté les axes de travaux et a insisté sur « un quatrième volet » au nouveau Plan Tabacs 2020-2021 : plus de communication sur la lutte contre les trafics.

Douane et ministre olivier Dussopt

Philippe Coy a conclu la séquence en annonçant que, suite à ses discussions avec Logista, il avait obtenu «la prorogation d’une année, au 31 décembre 2021, du dispositif de paiement à J+2 des commandes tabac, réglées en prélèvements bancaires».

Osons le collectif

La journée s'est conclue sur deux séquences liées à la crise sanitaire et la résilience du réseau des buralistes depuis le début. Avec des témoignages et des retours d'expérience de plusieurs présidents, l'objectif était de rester unis dans la difficulté, comme en a témoigné Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, venu au Congrès témoigner de son expérience en tant que manager sportif reconnu.

Bernard Laporte

Dans tout effort collectif, l’essentiel c’est de savoir rester bons dans les moments difficiles

La seconde journée était davantage focalisé sur la Transformation et les perspectives de développement du réseau. Dans une séquence nommée "Osons se regarder" le cabinet d'études Aid observatoire est revenu sur son en quête auprès de 2 000 buralistes pour mesurer la perception de la profession vis à vis de la transformation

49 % des buralistes ont l’intention de se transformer d’ici 2021
66 % des buralistes jugent significatives les aides à la Transformation
3 100 buralistes ont appelé la plateforme

Cette séquence à été l'occasion d'humaniser la Transformation et de recueillir les témoignages de congressistes transformés et des résultats post-transformation. Une stratégie qui marche et qui repositionne le réseau dans le paysage marchand. Et pour donner corps aux attentes et à la convivialité attendue dans les commerces de proximité, la Confédération des buralistes a signé un partenariat avec la SACEM pour permettre aux buralistes adhérents d'avoir accès à une remise sur tout contrat annuel avec l'organisme et la diffusion des droits musicaux dans le commerce.

Osons demain : l'accélération de la transformation

L'après-midi, la séquence "Osons demain" était à nouveau centré sur la perception du réseau, mais cette fois du côté des consommateurs. Présenté par le cabinet Kantar, l'étude à mis en avant toutes les attentes des consommateurs.

etude kantar

Dans cette étude, on y retrouve les besoins comme services (bancaires, de transports ou publics) et produits (vape, snacking, loisirs type high-tech).

L'étude a été appuyée par la suite par deux témoignages de David Lestoux, du cabinet Lestoux et de Serge Papin, ancien président de Système U et grand témoin dans le cadre de la Transformation du réseau

Dans n’importe quel projet de transformation, on sous-estime le poids du financement. La chance des buralistes, c’est que l’État les aide à avoir les moyens de leur transformation

Serge Papin

En clôture du Congrès, les Buralistes Stories ont eu un angle exceptionnel, crise oblige. Ainsi les trophées ont récompensé 4 initiatives parmis tant d'autres durant la crise sanitaire de la Covid19

Buralistes Stories 2020
  • Guy Rachet qui a rouvert son commerce après être parti à la retraite, il ne voulait pas abandonner ses clients.
  • Christophe Raffegeau et Christine Audiau pour avoir accueilli un maraicher dans leur commerce pour lui permettre de continuer son activité.
  • Roland Portet qui a distribué 800 flacons de gels hydroalcooliques gratuitement en une journée à ses clients.
  • Et Elisabeth Leclerc-Bourgeais pour avoir gardé son tabac-restaurant ouvert pour donner à manger aux routiers.

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes