Les Journées de la transformation 2021 se déconfinent à Caen

Le

Les désormais traditionnelles Journées de la Transformation initiées depuis 2018 par Philippe Coy, président de la Confédération entament une 4ième édition particulière. Si la crise sanitaire et économique qui touche le monde, la France et nos collègues limite les possibilités de se réunir, elle ne peut empêcher les représentants des buralistes d’aller à leur rencontre.

Ainsi, Virginie Van Lancker, présidente de la fédération des buralistes du Calvados a convié, ce mercredi 10 février, Philippe Coy, président de la Confédération et Sophie Lejeune Secrétaire nationale, à visiter des buralistes représentatifs du maillage normand : points de vente transformés, en projet de transformation ou hésitant encore, Relais poste, Relais SNCF, tabacs humides, tabacs secs, implantés en ville, en milieu rural, en bord de mer…

 

Premier rendez-vous, à la Gazette, à Caen.

Marie-Laure Blouet présente son activité Relais poste, activité qu’elle a reprise, il y a 4 ans, dès la fermeture du bureau de poste en face de son magasin. Ce service rencontre un beau succès. Il répond aux attentes des habitants du quartier avec une disponibilité accrue grâce à une grande amplitude horaire. « Le fait qu’on propose les services de la poste nous apporte des ventes complémentaires importantes. C’est un service essentiel pour la réussite de mon point de vente. » nous indique Marie-Laure qui propose aussi les jeux, la papeterie, la presse, le tabac, le paiement de proximité.

 Marie-Laure Blouet, buraliste à Caen

 

Rendez-vous de travail avec Le groupe La Poste Normandie.

La Confédération et Virginie Van Lancker, nouvelle présidente des buralistes du 14, rencontrent les représentants du groupe La Poste Normandie Florence Pavageau, Déléguée Régionale de la Poste Normandie et Frédéric Bonté, Directeur Adjoint Réseau Basse Normandie. L’importance du réseau des buralistes dans le maintien des services de proximité au plus près des français et la recherche de pistes de travail en commun sur la région sont au centre de l’échange. La Normandie compte 863 points de contacts La Poste dont 52% sont des partenaires. Dans Le Calvados 82% des buralistes sont points de vente La Poste.

« Nous sommes des acteurs de territoire. Tous les territoires n’ont pas les mêmes enjeux tels des séquences saisonnières. Nous souhaitons échanger sur ce que nous pourrons mettre en place avec les buralistes de Normandie » Florence Pavageau, déléguée régionale La Poste. En présence de Xavier Charles, président de la CDPTT et maire de la petite commune de Montreuil en Auge, Philippe Coy indique « La poste se transforme comme les buralistes. Il faut associer nos énergies. Nos enjeux sont complémentaires.  Il faut croiser par territoire les besoins de La Poste, ceux des buralistes et ceux des élus locaux avec des réponses adaptées à chacun. »

Confédération des buralistes et la Poste normandie

La poste se transforme comme les buralistes. Il faut associer nos énergies. Nos enjeux sont complémentaires.  Il faut croiser par territoire les besoins de La Poste, ceux des buralistes et ceux des élus locaux avec des réponses adaptées à chacun. Philippe Coy

 

Toujours à Caen, au cœur du centre-ville, visite à Pascal Lejard.

Sa civette, La Lorraine, est aussi point relais SNCF depuis septembre 2019.  Son point de vente de petite taille est optimisé pour accueillir une offre jeux, tabac, presse, carterie, café à emporter. Le crise du Covid impacte son activité et a ralenti e développement de l'offre SNCF.

Pascal Lejard, buraliste à Caen

 

A Courseulles sur mer, le Tabac Maison de la Presse vient de faire peau neuve.

Christine Lelong a fait appel au Fonds de Transformation. Elle en a profité pour réunir son espace bar-brasserie et son espace presse, librairie, papeterie, jeux, carterie, cave à cigares, souvenirs, paiement de proximité. « Il me reste encore plein d’idées à réaliser. C’est mon moteur d’avoir toujours en tête de futurs projets pour mon magasin. »

Christine Lelong buraliste à Courseulles sur Mer

 

Samuel Brantonne est à la tête du Grand Parc.

Dès juillet 2019, Samuel s’est lancé dans l’amélioration de son point de vente grâce au Fonds de transformation. Il a modernisé son offre pour répondre à sa clientèle d’actifs, son offre de proximité pour répondre aux besoins de sa clientèle résidentielle et introduit une offre locale et saisonnière pour la clientèle touristique. Pour se différencier des commerces à l’entour, il a retravaillé l’identité et l’atmosphère de son point de vente.

On est passé par un architecte qui a son menuisier. On a tout refait sur mesure et on a changé tout le parcours client. Samuel Brantonne

Samuel Brantonne, buraliste à Hérouville Saint-Clair

 

A Ouistreham, La Marine est un tabac-bar-brasserie avec une offre de presse, carterie, jeux.

Fanny Xu a racheté le PDV après le 1er confinement. Après un bon été et une belle arrière-saison, il a fallu fermer son grand espace brasserie.

Ce démarrage compliqué n’a pas entamé le dynamisme de Fanny qui peut compter sur l’équipe de sa Fédération Départementale pour l’accompagner dans ses premiers pas dans notre profession.

Fanny Xu, buraliste à Ouistreham, Philippe Coy et Sophie Lejeune

Retour à Caen pour une dernière visite, au Valea.

Denis Benoist s’est lancé dans la Transformation en faisant appel au Fonds dès novembre 2019. Il a terminé ses travaux en février 2020 juste avant le confinement.

Denis Benoist, buraliste à Caen

Dans le cadre de la transformation, on a entré une gamme de snacking, boissons fraiches à emporter, une gamme de connectique et de e.liquide. Ce sont ces nouvelles lignes de produits qui nous ont sauvé quand on a dû fermer la partie brasserie. Denis Benoist

Nous vous donnons rendez-vous le 31 mars à Valence dans la Drôme, en espérant que le contexte sanitaire le permettra.

 

 

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes