La Transformation des buralistes de l'Indre

Le

Ce mardi 22 juin, une nouvelle journée de la Transformation était organisée dans l'Indre. Destinée à encourager les buralistes à adapter leur point de vente et leurs démarches commerciales aux évolutions de notre société et des habitudes de consommation des français, cette journée s'est articulée autour de visites de plusieurs collègues et d'une réunion d'information.

A Châteauroux, Philippe Coy chez Joel Marcahis

Philippe Coy, Sophie Lejeune et Nicolas Pinot, président de la fédération des buralistes du département, ont débuté cette journée par une visite à la Gaité, établissement dirigé par Joël Marchais et son épouse. Ceux-ci ont fait appel au Fonds de Transformation pour repenser leur bar/brasserie-tabac.

L’importante variété de leur offre nécessitait une nouvelle organisation du point de vente. Joël a choisi de travailler avec Vienne Agencement pour améliorer son parcours client autour de ses activités bar, presse, FDJ,  Paiement de Proximité, Nickel,  service colis : "Nous avons développé le PMU, mis en avant l'activité vape. Notre CA confiserie a fortement augmenté depuis la mise en place d’un espace totalement intégré dans le comptoir."

A Saint-Maur, Philippe Coy et Nicolas Pinot rencontre le maire Ludovic Réau

Départ pour Saint-Maur où Jacky, qui tient Le Relais Saint-Maurais depuis 2012 va céder dans quelques jours son tabac presse à Aymeric et Erica Souttre.

Presse, librairie, épicerie, produits frais, retrait d'argent, retrait colis, relais poste, FDJ, PVA amendes et timbres, le seul buraliste de la ville joue un rôle essentiel pour les 3 300 Saint-maurois. Et les jeunes repreneurs ne manquent pas d’idées pour apporter encore plus de service, le compte Nickel par exemple, et de produits, une offre vape notamment, à leur clientèle.

Ludovic Réau, Maire de Saint-Maur, s’est déplacé pour témoigner de l’importance du buraliste dans le village et souligner le rôle joué par Jacky pendant le confinement : « c´était important d´avoir notre buraliste pendant le confinement. C´est un lien social essentiel. Nous avons même demandé à Jacky de faire le dépôt pain. »

"Intégrer les services de la Poste, le paiement de Proximité chez le buraliste soulage les communes et offre une amplitude horaire maximale pour les citoyens. C´est du gagnant-gagnant." Philippe Coy

A Rivarennes chez Muriel Goinard, Philippe Coy et Nicolas Pinot

A Rivarennes, Muriel et Valéry on repris en janvier 2020 le tabac-bar-brasserie-chambre d'hôte de cette petite ville de 550 habitants : "Nous venions de reprendre l´établissement quand le confinement a été déclaré. Sans hésiter nous avons de suite proposer des plats à emporter".

Muriel et Valéry préparent leur projet de transformation qui intégrera la nouvelle identité des buralistes. Ils ont présenté à leur président départemental et à Philippe Coy leur projet. Ils savent qu'ils peuvent compter sur l'implication de leurs élus pour les accompagner dans ce projet.

A Méoebecq, Philippe Coy et Sophie Lejeune chez Evelyne Fauconnier

A Moebecq, Thomas et Caroline Fouquet reprendront le point de vente d’Evelyne Fauconnier en janvier 2022.

Thomas et Caroline vont repenser totalement ce point de vente en faisant appel au Fonds de transformation.

Déjà station-service, point d'accès digital, ils prévoient, entre autres, la création d'un espace salon de thé, d'un espace concert-spectacle, l'agrandissement du bar, une belle terrasse extérieure. Ces jeunes entrepreneurs regorgent d'idées pour animer la vie du village et des Méobécquois.

A Châteauroux chez Christine Thomas

De retour à Châteauroux, visite chez Christine Thomas, buraliste depuis 2012. Cette civette présente une offre particulièrement variée : cadeaux, maroquinerie, pipes, montres, stylos, briquets, cigares, souvenirs, vape, Paiement de Proximité…

Christine voudrait repenser totalement son commerce, qui se déploie tout en longueur, en déplaçant son comptoir tabac et en réorganisant toute son offre en fonction.

A Châteauroux chez Christelle Desrutins

Au bar-tabac Le Longchamps, à Châteauroux, Christelle propose une offre importante avec la presse, la carterie, la FDJ, le PMU, le Paiement de Proximité et un espace cosy près du bar où l’ambiance est au rendez-vous de l'Euro  2020.

Un établissement au coeur du centre-ville que Christelle et son mari pourraient faire évoluer grâce au Fonds de Transformation. Une idée encore en réflexion.

Réunion entre buralistes à Châteauroux

La journée s’est conclue avec la réunion entre buralistes animée par Philippe Coy, Sophie Lejeune et Nicolas Pinot.

Le partage de la feuille de route du Fonds de transformation et de toutes les opportunités qui s’offrent à la profession a suscité questions et enthousiasme de la part des buralistes présents. Valérie Ménage de la CCI de l’Indre était présente pour répondre aux interrogations sur les audits réalisés dans le cadre du Fonds de transformation.

La prochaine Journée de la transformation se déroulera le 30 juin à Saint-Etienne.  Retrouvez toutes les informations sur le Fonds de Transformation sur le site transformation-buralistes.fr

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes