La Transformation atteint des sommets dans les Alpes-de-Haute-Provence

Le

Ce 10 février, la Transformation faisait une halte remarquée dans les Alpes-de-Haute-Provence. L’occasion de promouvoir une nouvelle fois le fonds de Transformation auprès des 91 buralistes du département et des décideurs locaux.

C’est à Manosque que Philippe Coy, Président de la Confédération des buralistes, était accueilli ce jeudi par Laurent Spinosa, Président des buralistes des Alpes-de-Haute-Provence et également Président de la Fédération Méditerranée.

M1

 

Une journée marquée par des échanges riches et passionnées, qui a débuté dès 10h en Mairie de Manosque, avec la rencontre de l’édile de la commune, Camile Galtier. Manosque, ville la plus densément peuplée du département (22 000 habitants) et qui peut compter sur le dynamisme des 7 buralistes implantés dans l’air urbaine.

C’est justement du réseau et de son importance pour la vitalité commerciale et économique de la ville dont il a principalement été question. L’occasion pour Philippe Coy et Laurent Spinosa de rappeler la nécessité d’un maillage équilibré, adapté au besoin des populations, mais également de mettre en avant les engagements forts pris la Confédération ces dernières années, notamment en matière RSE, avec le partenariat noué depuis 4 ans avec l’Entente Valabre pour la prévention des feux de forêt.

« Si j’avais su, je serais devenu buraliste bien avant ! »

M2

 

La journée s’est ensuite poursuivie dans les rues de Manosque, avec la visite de deux points de vente. Une première chez Benjamin, au Press’tige, l’un des tous premiers établissements à s’être transformés dès 2019. « Une vraie réussite », de l’aveu du gérant.   

M3

 

Une seconde au Forum, que Hélène et son époux ont repris il y a tout juste quelques mois après plus de 10 ans dans la restauration. Le couple a découvert, sans aucun regret, le métier de buraliste, qu’ils exercent désormais conjointement à leur activité initiale de restaurateurs. Un temps d’échange particulièrement instructif qui leur a permis de prendre connaissance des nombreuses aides dont peut bénéficier leur établissement pour se moderniser, à commencer bien évidemment par le Fonds de Transformation. Et des projets, ce n’est pas ce qui manque chez eux !

Autre lieu, autre expérience et pourtant même ambition : cap sur Volx, à quelques kilomètres de Manosque, chez Christophe. Preuve, s’il en faut encore, que la Transformation concerne tous les buralistes, sans aucune distinction : après 25 ans dans le même point de vente, Christophe a décidé de franchir le pas en décembre dernier avec la réalisation de son audit par la CCI locale.

« Un partenariat gagnant-gagnant au profit des territoires »

M4

 

Puis, c’est à la Mairie de Sisteron, à l’ombre de sa célèbre citadelle, que Philippe Coy et Laurent Spinosa ont été reçus, cette fois encore par le maire de la commune et Président de l’Association des Maires du 04, Daniel Spagnou. L’occasion, ici, de finaliser le rapprochement entre la Fédération des buralistes et l’AMF, avec la signature d’une convention bipartite, « un partenariat gagnant-gagnant au profit des territoires », selon les termes de M. Spagnou. Dernier exemple en date : le déploiement des distributeurs automatiques de billets, qui répondent à une forte demande dans les territoires ruraux comme celui des Alpes-de-Haute-Provence.

M5-1

 

Une expérimentation d’ailleurs menée à Sisteron même, à seulement quelques pas de la Mairie et prochaine étape de cette journée marathon. Le Calendal fait effectivement partie des 26 points de vente en France à tester ce nouveau service, qui rencontre déjà un réel succès auprès de la clientèle selon Yann et Lionel, gérants des lieux. Installés depuis une vingtaine d’années, les deux frères ont profité de l’opportunité du fonds de Transformation pour agrandir et totalement réagencer leur établissement. De quoi envisager le développement de nouveaux produits, à commencer par le vin qui a tout de suite trouver son public, et la vape, qui bénéficie désormais d’un comptoir dédié.

Ultime visite de la journée chez Laurent, le Président du département, qui a déplacé son établissement en 2019 et est désormais installé dans une structure flambant neuve. Ici, le terme multiservices prend tout son sens : vêtements, jouets, vin, bijoux, brasserie, et même… articles de pêche ! Il y en a pour tous les goûts, pour le plus grand plaisir des très nombreux clients qui franchissent les portes du magasin chaque jour.

M6

 

La journée s’est, comme de tradition, achevée par une réunion d’information, pour laquelle les buralistes des Alpes-de-Haute-Provence mais également du Var, département voisin, s’étaient déplacés en nombre. Vape, loisirs, snacking, services : autant de pistes de diversification qui ont fait l’objet de nombreux débats avec les participants.

Place à la prochaine étape du tour de France de la Transformation, qui nous mènera vers d’autres sommets… Ce sera à Clermont-Ferrand, le 3 mars prochain.

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes