La Confédération des buralistes auditionnée dans le cadre de la réglementation autour du CBD

Le

Ce mardi 22 juillet, la Confédération des buralistes, représentée par son président national Philippe Coy ainsi que par Philippe Glory, président de la Fédération départementale de Loire-Atlantique (et en charge des travaux menés sur le CBD) était auditionnée à l'Assemblée nationale par la Mission parlementaire "Réglementation et impact des différents usages du cannabis", présidée par le député Robin Reda.

 

Nous étions cet après-midi auditionnés par la mission parlementaire réglementation et impact des différents usages du cannabis ⁦@LesBuralistes⁩ ⁦@PHILIPPECOY⁩ ⁦@JPVaslin⁩ ⁦@PhilippeGLORY44pic.twitter.com/zDLXuJWSxo

— Glory Philippe (@PhilippeGLORY44) July 22, 2020

 

Cette audition d'une heure était l'occasion de présenter la position du réseau des 24 000 buralistes dans le cadre d'une possible commercialisation de ce produit. En plus de ces échanges, Philippe Coy s'et également prononcé sur le flou juridique qui règne autour des autorisations ou non de vendre un produit comme le CBD. En effet, les CBD shops se multiplient dans les territoires alors que le buraliste, par son statut de préposé à l'État, reste vigilant pour éviter tout risque légal.

La Confédération poursuit ses travaux sur le sujet CBD pour garantir une réglementation claire afin de permettre au réseau de commercialiser un produit sans monopole.

 

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes