Au péage de Biriatou, visite des douanes par Bruno Le Maire et Philippe Coy

Le

Ce jeudi 13 août, Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, Claudine Mora, présidente de la Fédération départementale des Pyrénées-Atlantiques/Pays Basque et Jérôme Récapet, président de la Fédération départementale des Pyrénées-Atlantiques/Béarn et Soule étaient à Hendaye avec Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance.

Cette visite était organisée suite à la mise en place du nouveau seuil de franchise douanière pour le tabac, voté mercredi 7 août par l'Assemblée nationale sur amendement gouvernemental.   Les quantités de tabac pouvant être transportées par les particuliers en France depuis les pays européens passent pour les cigarettes de 4 cartouches à 1 cartouche par personne.  

  Une matinée avec les douanes sur le terrain 

Claudine Mora et Jérôme Récapet en discussion avec la direction de la douane

 

Philippe Coy et Bruno Le Maire, accompagnés également de Laurence Farreng, députée européenne et Jean-Paul Mattei, député des Pyrénées-Atlantiques et membre de la Commission des finances, ont rencontré l'unité de la brigade d'Hendaye qui a pu présenter son activité et les résultats obtenus dans la lutte contre la fraude de tabac : 21 tonnes de tabac saisies en 2019 par cette seule brigade. 

Ils ont ensuite suivi les agents sur un contrôle routier au péage de Biriatou et ont pu constater l'imposant déploiement des douanes à la frontière franco-espagnole.

L'importance d'un contrôle des achats de tabac hors de nos frontières

Bruno Le Maire et Philippe Coy avec la brigade des douaniers d'Hendaye

 

Lors de ses échanges avec le ministre et les deux parlementaires présents, Philippe Coy est revenu sur l'importante augmentation des ventes de tabac chez les buralistes (jusqu'à + 49% dans les Pyrénées-Altantiques) qui a été constatée lors de la fermeture des frontières suite au confinement et à la crise sanitaire. Preuve par les faits que nombre de fumeurs français s'approvisionnent dans les pays frontaliers délaissant l'achat chez les buralistes.  

Jean-Paul Mattei, membre de la commission des finances à l'Assemblée nationale, a souligné l'importance de la mission parlementaire créée spécialement à ce sujet et qui a constaté le manque à gagner pour l'Etat, l'incompatibilité de la situation avec la politique de santé publique et la concurrence déloyale à l'encontre des buralistes.   

"Il est normal que nous soutenions les buralistes qui sont en train de se réinventer." Bruno Le Maire

Philippe Coy rappelant le rôle primordial tenu par le 1er réseau de commerces de proximité et commerçants d'utilité locale, "les buralistes  ont été sans cesse présents aux côtés des français lors du confinement."   

Premier réseau de commerces de proximité

24 000 points de vente sur tout le territoire, ouverts environ 12 heures par jour, 6 jours sur 7.

Annuaire des buralistes