Transformation Buralistes à Angers : des buralistes riches de projets

Actualités

Par Maison des buralistes
Le 19/04/2019 à 09H15
 

Transformation Buralistes à Angers : des buralistes riches de projets

Ce mercredi matin, la voiture est en panne.

Mais rien ne peut freiner les Journées de la Transformation !

Un mini bus de location prend le relais pour mener Philippe Coy, président de la Confédération, Sophie Lejeune, secrétaire générale et leur équipe sur la route direction Angers

 

Première halte à Trélazé, chez Patricia Dutour. 

Son « Petit Bouchon a été refait à neuf en 2016.

Cette affaire familiale, tenue par Patricia et son frère Denis,  participe aux animations communales, en installant un stand brasserie par exemple.

 

 

Côté tabac, Patricia, accorde une belle place à la cigarette électronique avec une offre complète axée sur les circuits fermés.

 

A Feneu, rencontre avec un buraliste qui est aussi boucher, charcutier, traiteur, presse....

 

Le Proxi de Stéphane et Marie Fournier est situé sur la place de la mairie, comme le dit Stéphane, là “au cœur du village, la boucherie est le moteur de l’activité, le tabac son carburant”. 

Stéphane a également développé l’activité livraison de repas à domicile pour les personnes âgées.

 

Il envisage de faire appel au Fonds de Transformation pour y voir plus clair grâce à l’audit sur l’aménagement de son point de vente et sur l’ensemble de son offre.

 

A Saint Sylvain d’Anjou, rencontre avec Thierry Allaire un #buralistedelavape qui souhaite se développer avec l’aide du Fonds de transformation : 

 

J’ai pris le virage de la Vape dès le début, et me sens à l’étroit, je compte profiter du fonds de transformation pour développer cette activité.

L’audit nous a réconforté dans notre réflexion, et nous a permis de voir que nous allions dans la bonne direction. La subvention du fonds de transformation permet de voir plus loin, et d’imaginer des travaux plus

importants.

 

 

 

Pas de Journée de la Transformation sans rencontre d'élus locaux.

A Angers c'est Karine Engel, adjointe au commerce à la mairie qui reçoit Philippe Coy, Sophie Lejeune et Jean-Philippe Perot, président de la chambre syndicale du Maine et Loire

 

Dans son quotidien, Karine Engel fait souvent “le lien entre les commerces et les habitants”.

Pour elle, le buraliste joue un rôle essentiel dans l’animation de ses quartiers :


On va apporter un nouveau visage au quartier de Monplaisir, en y ouvrant de nouveaux services et commerces, il est impensable de ne pas y réimplanter un bureau de tabac. Le quartier de Monplaisir a besoin de lien

social, un tabac multi-services y aurait toute sa place.” 


Une position confirmée par Philippe Coy : “Les collectivités ont un déficit relationnel avec leurs administrés, les buralistes peuvent apporter des solutions de proximité aux élus locaux.”



Il est déjà temps de se rendre à la réunion entre buralistes.

 

 

A l’ hôtel Mercure Lac de Maine, l’équipe de la Chambre Syndicale du Maine et Loire cherche des chaises pour que tous les buralistes venus, en grand nombre, échanger sur la transformation puissent s’asseoir.


Philippe Coy et Sophie Lejeune animent la réunion, en revenant sur des constats de base que la profession ne peut ignorer :


Être buraliste c’est avant tout être commerçant, c’est tout le sens de la transformation. […] Un client vient chez nous pour du tabac, mais pas que...

Il y a quelques années on n’aurait jamais imaginé être acteur de l’inclusion bancaire, aujourd’hui c’est le cas avec Nickel.” 


La société évolue, notre réseau doit lui aussi s’adapter et compter sur ses forces : maillage et amplitude horaire. Nous devons aller plus loin et proposer des produits sains dans une démarche respectueuse de l’environnement.” 

 

Eric Grelier, président de la CCI Maine et Loire, intervient pour témoigner de l’accompagnement  apporter aux buralistes :

 

“Quand je vois ce qui est négocié, je me dis que les buralistes ne peuvent pas se permettre de louper le train.

A la CCI, on a la capacité de faire le lien entre les mairies, les collectivités et les porteurs de changement en centre-ville.

Nos collaborateurs connaissent parfaitement les territoires et sauront apporter un plus dans le cadre de l’audit.” 

 

Un collègue témoigne de son expérience du Fonds de transformation :

L’auditeur de la C.C.I. qui a travaillé sur la transformation de mon commerce m’a rassuré et conforté dans mon projet.



Les questions sont nombreuses, posées par des buralistes riches de projet :

 

Y a-t-il une date limite pour les audits et plus généralement pour bénéficier du fonds de transformation ?” “Tout a fait, la date limite c’est 2021. Au-delà, le dispositif sera arrêté”

 

 

“A quel moment connaît-on le montant de la subvention ?« C’est la troisième étape du projet, nous vous proposons une solution la plus sereine possible : l’envoi du dossier de pré-validation avec un retour de la douane sur le montant de l’aide” 

 

“Peut-on cumuler l’aide à la transformation avec l’aide Deloitte ?” “Oui c’est un droit auquel vous pouvez prétendre mais attention les mobiliers qui bénéficient de l’aide Deloitte ne peuvent aussi bénéficier du Fonds de Transformation.“

 

“Sur les travaux très concrets, est-ce que le carrelage, la peinture sont aussi compris ? “ “Le gros œuvre non, le détail est précisé sur le site transformation buralistes, en cas de doute n’hésitez pas à appeler la plateforme.”

 

"Si on change l’enseigne dans le cadre de la transformation, faudra-t-il vraiment supprimer le mot tabac ? “ ”Oui. Le mot tabac ne doit pas apparaître sur la carotte dans le cadre du fonds. Cela permettra de mieux mettre en avant le fait que les buralistes proposent une diversité de services.”


Vous souhaitez-vous aussi poser des questions sur le Fonds de Transformation ? En savoir plus ? Echanger avec des collègues qui comme vous souhaitent se transformer ?


Rendez-vous à la prochaine Journée de la Transformation qui se déroulera à Limoges le 2 mai. Réunion entre buralistes à 20h30 à la CCI de Limoges - 16, place Jourdan.

 
 

A propos...

23-25 rue Chaptal - 75009 Paris

Tél. : 01 53 21 10 00

Fax : 01 53 21 10 09

E-mail : laconfederation@buralistes.fr

 

Site édité par

conf

Salon annuel des buralistes

Presse

maisondesburalistes.fr

La Maison des Buralistes :

découvrez le site

professionnel

des buralistes

mdb logo