Le vote du paquet neutre est une erreur historique, la mobilisation des buralistes continue.

Actualités

Par Maison des buralistes
Le 17/12/2015 à 16H46
 

Le vote du paquet neutre est une erreur historique, la mobilisation des buralistes continue.

Alors que le paquet neutre, inclus dans le projet de loi Santé, vient d’être voté en lecture définitive par l’Assemblée nationale, la Confédération des buralistes dénonce une erreur historique, s’insurge contre ce coup porté au réseau des buralistes, et déplore l’autisme d’une ministre de la Santé qui s’obstine à imposer une mesure inefficace, déstabilisante et dégradante pour les buralistes.

 

Le projet de loi Santé vient d’être voté, en lecture définitive à l’Assemblée nationale. Et avec lui, le paquet neutre de Marisol Touraine, cette mesure qui va toucher les buralistes et la France des territoires au cœur.

 

«  Nous sommes révoltés, en colère contre un Etat qui nous lâche, contre une ministre de la Santé sourde et campée sur sa position d’imposer une mesure dont l’effet n’a jamais été prouvé, et qui va déstabiliser profondément notre réseau », s’indigne Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes. « Une mesure de politique de « santé-spectacle », implantée de force dans un projet de loi sans aucune étude d’impact, notamment sur les conséquences pour notre réseau », poursuit-il.

 

Les buralistes sont vent debout contre cette mesure depuis plus d’un an, quand Marisol Touraine, le 24 septembre 2014, a annoncé vouloir l’inclure dans le projet de loi. Malgré les assurances de l’Elysée, quelques mois avant, qu’il n’y figurerait pas.

 

Une mobilisation qui dure depuis plus d’un an, avec trois étapes clés :

 

- la manifestation du 31 mars devant l’Assemblée nationale après une campagne sous le slogan « Oui à la prévention, non à la punition »

 

- Celle du 22 juillet devant le Sénat et les 4,2 millions de pétitions projetées dans le ciel de Paris

 

- La journée de colère du 8 septembre quand, dans 80 villes de France, les buralistes ont mené des actions de protestation.

 

« Le paquet neutre a été rejeté massivement par le Sénat le 16 septembre, par 228 voix contre 16. Et à l’Assemblée, le 26 novembre, il est passé à deux voix près : 54 contre 56. Cela nous prouve bien que les parlementaires ne sont pas convaincus par cette mesure », précise Pascal Montredon.

 

« La mobilisation continue, malgré la fin de la bataille parlementaire. Nous suivrons attentivement les résultats du recours devant le Conseil Constitutionnel. Et en cas de décision défavorable au réseau, nous épuiserons tous les autres recours à notre portée. Nous ne lâcherons pas ! », annonce le président de la Confédération.

 

La mobilisation continue pour les buralistes, avec en vue le prochain contrat d’avenir pour la profession, dont les négociations vont s’ouvrir début janvier, comme l’a confirmé Christian Eckert à Pascal Montredon.

 

A propos...

23-25 rue Chaptal - 75009 Paris

Tél. : 01 53 21 10 00

Fax : 01 53 21 10 09

E-mail : laconfederation@buralistes.fr

 

Site édité par

conf

Salon annuel des buralistes

Presse

maisondesburalistes.fr

La Maison des Buralistes :

découvrez le site

professionnel

des buralistes

mdb logo