Journée de la Transformation à Limoges : des buralistes sur les starting-block

Actualités

Par Maison des buralistes
Le 03/05/2019 à 12H24
 

Journée de la Transformation à Limoges : des buralistes sur les starting-block

 

C’est la Haute Vienne qui a accueilli la 7ième étape des Journées de la Transformation 2019.

 

 

Direction Limoges et ses environs pour une journée organisée par avec Valérie Marsalaud, présidente de la Chambre Syndicale de la Haute-Vienne et les membres de son bureau.

 

Des médias qui répondent toujours présents

Première étape et premier rendez-vous, à France3 Limousin, pour participer au direct du 12/13. Interview de Philippe Coy qui en tant que président de la Confédération est interrogé sur les difficultés auxquels doivent faire face les buralistes, à la Transformation de leur réseau et à la volonté de s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs. 

 

Les médias sont fidèles aux JDT. Et cette fois encore, ils sont présents pour en savoir plus sur l’évolution du réseau tant au niveau national que local : France Bleu, le Populaire du Centre et encore France 3 Limousin qui retrouvera l’équipe des JDT, cette fois sur le terrain, chez notre collègue buraliste Sabine Blanchet.

 

Des buralistes en phase avec l’idée de Transformation

A Limoges, chez Patrick Goursaud, buraliste-restaurateur. Patrick propose le tabac, FDJ, confiserie, piles, accessoires du fumeur, cave à cigares, vapotage... et assure 110 couverts par service.

Il travauille avec 5 employés et possède un dynamisme qui l’a amené à déjà repenser 3 fois son établissement en 20 ans.

 

A Saint-Gence, Sabine Blanchet est une ancienne salariée de la fonction publique dans la commune.

Elle a repris son commerce il y a 3 ans avec une offre  tabac, FDJ, Nickel, vape, un Bar et une prestation traiteur à emporter « Je cuisine pour vous » qui s’adresse surtout à la population du village de 2000 habitants.

 

Aujourd’hui, elle a le projet de transformer son affaire. Elle a déjà réalisé son audit : « C’est très important pour moi d’avoir réalisé cet audit, cela me permet de me projeter dans l’avenir sans partir dans tous les sens ». Objectif : embaucher une personne.

 

A Rihac Rancon, Jean-Marc Empinet est buraliste depuis 3 ans. 

Il considère que son affaire a besoin d’être transformée. 

L’audit a été fait avec la CCI, à la recherche d’un nouveau parcours client, agrandissement du magasin, nouvelle présentation de l’offre tabac, presse, FDJ et PMU, Compte Nickel, développement photos, dépôt de carte grise, vape, carterie…

 

À Limoges, Corinne Perella vient de refaire son point de vente grâce au Fonds de Transformation.

Cette jeune buraliste, depuis 2017, et ex-comptable, a investi dans la vape : 

« Le bar à Vape est un gros plus, l’espace est confidentiel et plaît beaucoup aux vapoteurs, hommes et femmes. »

Elle a optimisé ses 30m² pour donner place à chaque famille de produits et de services : presse, FDJ, Relais colis, Pick Up, confiserie, snacking, boissons froides et chaudes à emporter et son bar à vape bien sûr.


Des élus à mobiliser

Grande réunion entre les représentants des Chambres Syndicales du 19, 24, 36, 87, la mairie de Limoges, Mme Isabelle Briquet, présidente de l’AMF de Haute vienne et Pierre Massy, président de la CCI de Haute Vienne.

 

Pierre Massy, président de la CCI introduit la réunion :

« La CCI est ravie d’accueillir ce soir votre réunion d’information sur le fonds de transformation » et de souligner l’importance du réseau dans la dynamisation des territoires : « Quand le buraliste ferme dans le village, c’est un mauvais signe pour la commune »

 

Philippe Coy, après avoir rappelé les difficultés que doivent affronter les buralistes, et notamment les différences de fiscalité en Europe, a distribué le document reprenant les propositions des buralistes qui sera envoyé aux candidats aux élections Européennes : 

« La politique tabac européenne est intenable. Nous avons envoyé à tous les candidats, toutes nos réponses et solutions à cette situation. »  


Document qui a fait réagir Isabelle Briquet, présidente de l’AMF de Haute-Vienne :

« Les élus apprécient quand il y a des propositions de la part d’une profession. »

Et de préciser : « Les buralistes sont présents dans nos territoires et permettent de maintenir un commerce de proximité. Revenir sur les circuits courts est essentiel, c’est la grande force de votre réseau » 

 

Il est temps de se réunir entre buralistes, dans le grand amphithéâtre de la CCI.

 

Philippe Coy et Sophie Lejeune présentent le fonctionnement du Fonds, ses 7 étapes, ses objectifs, en insistant sur son accessibilité :

« Le Fonds de Transformation est un dispositif unique qui peut convenir aux 24500 buralistes.» Philippe Coy

« Le développement du vapotage et le snacking sont deux points intérieurs qui peuvent entrer dans le fonds de transformation » Sophie Lejeune


Très vite les buralistes présents prennent la parole. Et posent des questions.

Celles qui sont posées quasiment à chaque runion et d'autres plus précises, très techniques sur des projets concrets.

Pas facile de répondre à tout. Il faudra interroger les douanes et revenir vers les buralistes concernés pour répondre précisément à chaque question.


Ces réunions entre buralistes nous font avancer tous en achevant de convaincre les hésitants et en soulevant les cas particuliers.

Si vous souhaitez vous aussi participer à la transformation de notre réseau, nous vous donnons rendez-vous à la prochaine réunion qui se déroulera à Brest jeudi 16 mai à 19h30 à la CCI.

 

 

Retrouvez cette journée en images en cliquant ICI

 

 

A propos...

23-25 rue Chaptal - 75009 Paris

Tél. : 01 53 21 10 00

Fax : 01 53 21 10 09

E-mail : laconfederation@buralistes.fr

 

Site édité par

conf

Salon annuel des buralistes

Presse

maisondesburalistes.fr

La Maison des Buralistes :

découvrez le site

professionnel

des buralistes

mdb logo